Nous faisons tous preuve de bonnes intentions. Réussir sa vie de famille, Aller au bout de ses objectifs professionnels ou encore réaliser ses rêves. Réussir à atteindre ses objectifs est gratifiant, et nous avons besoin de ça pour grandir. Mais souvent la réalité du quotidien vient enrayer la machine. Nous devons faire face à des contraintes avec tout le stress qui va avec. Alors comment y faire face ?

Certains d’entre vous pratiquent la méditation, le yoga, la pensée positive, la PNL et/ou bien d’autres outils… Aujourd’hui je souhaite vous présenter un autre outil : le golf.
La force des trois ouvrages que je vais vous présenter, c’est qu’ils se veulent pratiques. Vous pouvez ainsi mettre en application une philosophie, des concepts, des méthodes et des exercices qui y sont proposés, dans tous les aspects de votre vie. Même si vous n’avez aucune intention de vous mettre au golf. Et vous n’aurez même pas besoin d’en comprendre les règles.

1 – Comment votre swing peut améliorer votre management, 18 leçons de business par le golf, d’Assaël Adary

 

 

J’ai pris la décision de devenir entrepreneur par conviction. Et c’est en famille, avec mon frère Victor que nous avons décidé de lancer notre activité. Cependant, entreprendre en famille ne vous exonère pas de tous les challenges auxquels votre entreprise doit faire face.
Il m’est arrivé bien souvent de douter, de ne savoir quelle décision prendre face à la difficulté, ou encore de cogiter sur les erreurs que j’avais pu commettre. A mes débuts, il n’a pas toujours été facile d’assumer certaines de mes décisions.
Car piloter une entreprise ne s’improvise pas. J’ai compris que j’allais devoir changer mon état d’esprit, apprendre à m’adapter, à tirer les leçons de mes erreurs etc…
Un vaste programme! C’est alors que j’ai eu la chance de découvrir cet ouvrage d’Assaël Adary, qui a totalement changé mon rapport à l’entrepreneuriat et au management.

Si vous êtes entrepreneur ou manager, ce livre peut vous intéresser. Car il pourrait vous donner une perspective nouvelle sur votre activité. Et si le golf vous permettait de mieux piloter, de mieux manager votre entreprise ?
Il ne s’agit pas simplement d’un livre écrit par un passionné de golf pour des passionnés de golf. Vous ne jouerez peut-être jamais au golf, pourtant ce livre vous concerne.

Dans cet ouvrage, Assaël Adary expose 18 leçons de golf (sans moralisation) qui s’appliquent également au business et particulièrement au management. Les situations que rencontre le golfeur amateur et celles qu’affronte le manager se ressemblent beaucoup. Et les qualités auxquelles le bon golfeur et le manager efficace ont recours pour gérer ces situations ont beaucoup en commun.
De ces 18 leçons en ressortent des principes fondamentaux que tout dirigeant ou manager devrait appliquer dans leur entreprise.

Je vous en présenterai deux dans cette chronique :

  • Le bon golfeur développe un rapport sain à l’échec, à l’erreur :

Le bon golfeur se reconnait à sa capacité à gérer ses erreurs avec sérénité, appréciation et surtout, à sa capacité à en tirer les leçons. Une qualité indispensable, car tout entêtement entraînerait alors un « effet domino » dévastateur. Le golf impose une forte capacité de résilience et à ce titre, le bon golfeur fera preuve de persévérance. Bien interprétée, cette erreur devient une opportunité d’apprentissage, de compréhension et d’amélioration de la qualité de son jeu, développant même sa créativité.
Ainsi, le bon golfeur applique sans le savoir la méthode de Deming, dont les principes sont fortement utiles en management. Symbolisée par une roue, cette méthode est composée de quatre étapes : La phase de planification (P) ; la phase de développement et réalisation (D) ; la phase de contrôle (C), et la phase d’ajustement (A).  Il faut beaucoup d’entrainement afin de s’adapter à la remise en cause récurrente de ce cycle PDCA. Quelle meilleure école que le golf pour cela ?

Malheureusement, en France aujourd’hui, les entreprises dans lesquelles l’apprentissage par l’erreur est valorisé, sont beaucoup trop rares. La réussite du futur manager se nourrit de ses échecs passés. A ce titre, les entreprises françaises auraient tout à gagner à s’inspirer du golf.
Car le golf offre un droit à l’erreur. Lors des parties amicales, le golfeur a la possibilité de solliciter ce qu’on appelle un Mulligan.  Pour faire simple, en général, en début de partie et lors d’un swing raté, le golfeur aura la possibilité de taper une deuxième balle, accordée par les autres joueurs, par fair-play avant tout.
A quand l’esprit Mulligan dans les entreprises ?

  • Le bon golfeur développe une maîtrise de soi par une maîtrise des « fondamentaux »

Connais-toi toi-même. C’est le credo du bon golfeur. Car il ne cesse d’être un étudiant. La maturité est un atout, l’expérience un avantage certain. Et plus il pratique, plus il progresse.
Cette connaissance de soi, le golfeur l’acquiert en s’interrogeant sur ses forces et ses faiblesses, quitte à se concentrer de nouveau sur la maîtrise des fameux « fondamentaux » : des gestes essentiels, simples, fréquents et évidents. Le golfeur acquiert alors une confiance en lui qui vient d’autant plus facilement qu’il est conscient d’être fort sur les choses simples.

Il en va de même au sein de l’entreprise. Les diplômes, même les plus prestigieux n’y changent rien. Le chef d’entreprise et le manager devront développer ces mêmes qualités pour gagner en confiance et en maitrise de soi, développant ainsi un leadership par l’exemple.

C’est cette connaissance de soi qui permet d’améliorer la relation à soi mais aussi aux autres. Cela passe par un savoir-être. C’est ce que le golf appelle l’étiquette. Comme l’explique l’auteur, contrairement aux idées reçues, l’étiquette fait fonction de levier social. Elle fait fonction d’uniforme, de langage commun et elle place chacun dans la même position, elle est démocratique.

Au sein des entreprises, ces règles de courtoisies professionnelles se font encore trop rares tant dans les bureaux que dans les open-space. Alors pourquoi ne pas imposer quelques règles de bonnes pratiques dans la vie quotidienne des entreprises, comme sait le faire si bien le golf ?

Il y a bien d’autres leçons dans cet ouvrage. Aussi, Assaël Adary nous gratifie de nombreuses anecdotes historiques. Nous y apprenons que des hommes au destin extraordinaire ont appliqué ces leçons avant de connaitre le succès : Edison, Tiger Woods, J.F Kennedy, le Général Patton, ou encore Henri Poincaré.

 

2 – Le golf pour les enfants, découvrir et apprendre par le jeu, de Suzon Nadot et Jean-Marc Loustalan

 

 

Peut-être avez-vous des enfants ou projetez-vous d’en avoir ?

Dans une société où tout va très vite aujourd’hui, il est parfois compliqué de passer du temps en famille pour partager une activité. Il est aussi parfois difficile pour les parents de trouver leur place dans l’environnement de l’enfant, où priment jeux vidéo, télévision, ou encore réseaux sociaux.

Et si vous partagiez une petite partie de golf ?

Vous ne le savez peut-être pas, mais le golf est une activité qui peut se pratiquer partout : chez vous, dans votre jardin, dans un parc, dans une prairie (et pas seulement dans un golf traditionnel). Dans ce livre, les auteurs vous proposent plus qu’un sport. Mieux encore, vous y découvrirez une activité ludique que vous pourrez partager avec vos enfants et leur inculquer par le jeu, les valeurs essentielles dont ils auront besoin pour grandir dans ce monde.

Les auteurs vous proposent des exercices simples et pédagogiques que vous pourrez reproduire partout avec vos enfants.

L’enfant tirera bon nombre de bienfaits de ces exercices :

  • La pratique du golf apporte à l’enfant de l’autonomie, la courtoisie, la solidarité ou encore l’esprit d’équipe et le respect des autres
  • Le respect de soi-même, être à l’écoute de ses émotions, apprendre à les gérer, apprendre à lâcher prise et à développer un rapport plus sain face à l’échec.
  • Le développement psychomoteur de l’enfant par l’apprentissage d’une technique, par le développement de sa concentration, par la capacité à prendre des décisions.

Vous ne le saviez peut-être pas, mais le golf améliorera le « sixième sens » de votre enfant !

Celui-ci est aussi connu sous le nom scientifique de proprioception (perception du corps dans l’espace).
Une étude publiée dans le New England Journal of Medicine nous révèle même que cette capacité du cerveau à percevoir la place du corps et son équilibre dans l’espace, serait modulée par l’expression d’un gène, le PIEZO 2.
Et quoi de mieux que le golf pour développer cette faculté, des études ayant même démontré que le golf est plus efficace que le Taï-chi en la matière !

Vous trouverez dans ce livre des conseils afin d’adapter la pratique du golf à l’âge de l’enfant. Car le golf est un jeu. Et vous pourrez grâce à ce livre l’aider à évoluer tout en respectant sa zone de confort et lui permettre de progresser tout en prenant du plaisir.

Et par la même occasion, ce livre vous donnera peut-être aussi l’envie de réapprendre à apprendre, de voir la vie comme un jeu par la pratique d’une activité fun, simple et accessible.

Ce livre a vraiment changé ma vie, car si je n’ai pas encore d’enfants, j’ai la chance d’avoir de magnifiques petites cousines et cousins. Et je dois reconnaître qu’il m’est souvent arrivé par le passé de capituler en les mettant devant un dessin animé, histoire de pouvoir retrouver un second souffle!
Avec ce livre, j’ai découvert que je pouvais partager avec eux une activité ludique, leur permettant d’apprendre à mieux se connaître, à ressentir ou encore apprendre à coopérer ensemble. Aujourd’hui, je les emmène au parc, à la plage ou en forêt pour une petite partie de golf improvisée.
Je n’ai plus qu’à laisser les enfants jouer et réapprendre à mon tour, en les regardant faire, que la vie est un jeu !

 

3 – Putting Zen, de Joe Parent

 

 

Peut-être vous est-il déjà arrivé de rater une opportunité par impatience ou nervosité. Et après coup, vous regrettez de ne pas avoir su rester zen afin d’appréhender la situation telle qu’elle était vraiment.
Combien de fois m’est-il arrivé de rester paralysé face au doute ou l’incertitude, ce qui est délicat parfois.
Pour moi, mettre en œuvre les principes du Zen a toujours été une véritable torture, par manque de temps, de patience, par excuses peut-être aussi.

C’est alors que j’ai fait l’acquisition du livre Putting Zen de Joe Parent. Et j’y ai trouvé une alternative efficace. Je pouvais arriver au même résultat en m’accordant du temps pour moi afin de pratiquer le Putting Zen.
Alors qu’il n’est pas toujours évident de dérouler son tapis de yoga là où on se trouve, vous pouvez en revanche putter n’importe où. Pas forcément besoin d’aller au golf. Avec un simple tapis de putting, un putter et une balle, il est possible de vous exercer chez vous, au bureau à côté de la machine à café, chez vos amis et même dans la rue !

Et c’est là que la magie opère !

Joe Parent est un professeur de golf reconnu. Mais il est aussi docteur en psychologie et spécialiste de la sagesse Zen. De l’alliance de ses compétences du golf et de son expérience des comportements humains est né le « Putting Zen ».

Le Zen est à la fois le chemin et le but. C’est un état d’esprit totalement présent, totalement conscient, totalement équilibré. L’auteur part du postulat que les qualités du Zen correspondent parfaitement à celles développées pour l’exercice du putting :

  • Une vision globale et la focalisation sur un point précis
  • Aisance et intensité
  • Equilibre et sang froid
  • Une confiance en soi qui ne laisse aucune place à la peur.

Le putting est un jeu en soi, au sein même du jeu de golf. C’est un art tout autant qu’un savoir-faire technique. Cela ne requiert aucune force, aucune vitesse ni dextérité particulière.

L’auteur poursuit dans cet ouvrage deux objectifs pour le pratiquant du « Putting Zen » :

  • Le libérer par le jeu. Faire disparaitre tout doute, toute peur, toute frustration, colère ou même haine de soi, afin de l’emmener vers le chemin de la confiance en soi et du plaisir du jeu. Car le putting (comme le golf d’une manière générale) est un jeu dont le but est de s’amuser et de partager un moment de détente.
  • L’aider à trouver son propre chemin et à mieux savourer sa propre vie, car le putting est un microcosme du golf et le golf un microcosme de la vie.

C’est pourquoi Joe Parent développe une méthode unique qui applique au putting des règles de la psychologie moderne, ainsi que des principes issus de la sagesse antique, des traditions du bouddhisme et des arts martiaux.
L’auteur, en suivant les principes de la « voie du milieu », vous apprend à rester centré et présent dans votre corps et votre esprit, sans trop pencher d’un côté ou de l’autre des extrêmes, comme l’espoir et la peur, le passé et le futur, l’inquiétude et l’insouciance.

Au fil des chapitres, ces principes sont accompagnés d’exercices pratiques vous aidant à développer votre conscience et travailler sur vos émotions afin de vous régler et vous recentrer. Mais vous pourrez aussi entrainer votre corps et votre esprit à se synchroniser afin de surmonter les obstacles, les échecs, et de vous débarrasser des habitudes inutiles et avancer sur le chemin de la confiance inconditionnelle.
Vous apprendrez par des conseils avisés comment passer du souci du résultat au plaisir du geste.

Vous l’aurez compris, la force de ce livre est avant tout qu’il vous permet d’appliquer ces principes au-delà de la pratique même, dans tous les domaines de votre vie. Et l’auteur n’a pas conçu ce livre comme un simple guide à suivre étape par étape.
Ainsi, vous pouvez en toute autonomie, passer d’un chapitre à l’autre afin d’y appliquer les principes en fonction de vos besoins et de vos centres d’intérêt.

 

J’ai écrit cet article dans le cadre de l’évènement interblogueurs « Les trois livres qui ont changé votre vie » du blog Des livres pour changer de vie. J’apprécie vraiment ce blog. Vous y trouverez des articles et des chroniques de livres qui vous accompagneront dans votre construction personnelle et professionnelle. Et pour terminer, je tenais à partager avec vous un article de ce blog qui est pour moi fondamental : Pourquoi vous n’appliquez pas ce que vous lisez (et comment y remédier).
Je vous ai présenté trois livres aujourd’hui qui, j’en suis certain, peuvent impacter votre vie comme ils ont impacté la mienne. Vous en lirez d’autres. Mais tous ces livres n’ont d’intérêt que si vous en appliquez les principes dans votre vie. Cet article en trois parties vous y aidera.